Radio-Canada

La communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine est maintenant Municipalité amie des aînés (MADA). Un comité de pilotage y travaille depuis un an.

Un texte de Brigitte Dubé

Selon le document de travail de cette politique, financée par le ministère de la Famille, cette démarche était plus que nécessaire aux Îles. En plus d’une baisse démographique, les Madelinots ont une moyenne d’âge de 48 ans contre 41,9 ans pour le reste du Québec. En 2015, il y avait 2846 personnes de 65ans et plus, soit environ le quart de la population. On prévoit qu’ils seront 4825 en 2036.

La politique est entre autres le fruit de rencontres avec les aînés et les organismes de l’ensemble de l’archipel.

Selon Monica Poirier, régisseuse à la Vie communautaire, la politique ne diffère pas tellement de celle des autres au Québec. Parmi la quarantaine d’actions projetées, figure la mise en place d’un comité d’aînés qui sera consulté par la municipalité.

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, entouré de nombreux contributeurs à l'élaboration de la politiqueAgrandir l’image(Nouvelle fenêtre)

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, entouré de nombreux contributeurs à l’élaboration de la politique

PHOTO : COURTOISIE NATHALIE CYR

On souhaite aussi voir les aînés participer activement au développement des Îles. « Quand les gens prennent leur retraite, ils sont encore actifs et relativement en bonne santé, estime Mme Poirier. Ils peuvent continuer d’apporter beaucoup à la communauté. »

On veut faire quelque chose pas seulement « pour » les aînés, mais plutôt « avec » [eux].

 Monica Poirier, régisseuse à la Vie communautaire à la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine

Par ailleurs, la politique tient compte de la réalité de la minorité anglophone avec ses 635 personnes. Celle-ci est concentrée principalement à Grosse-Île et à L’Île-d’Entrée. Si la population des Îles est vieillissante, celle de Grosse-Île l’est encore plus, avec 220 personnes âgées de 50 ans et plus sur un total de 465 habitants, soit environ 47,3 % de la population.

Le logement ressort parmi les préoccupations mentionnées par les aînés madelinots. Les gens veulent rester dans leur maison le plus longtemps possible.

Cela dit, la construction d’une nouvelle résidence pour aînés est nécessaire aussi. Le projet est en développement. L’ouverture est prévue pour la fin de 2019.

Source : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1095881/iles-madeleine-amies-aines